Christian Thimonnier, une vie liée au cyclo-cross...

Publié le par Kevin Cao - Le Populaire

Au siège de l’UC Condat, Christian gère tout le matériel et les vélos

Après avoir mis en avant les meilleurs routiers régionaux cet été, place désormais à une série concacrée aux spécialistes des sous-bois. Christian Thimonnier, 72 ans, l’inaugure, lui qui a fait face à une solide concurrence en cyclo-cross face aux Peter, Cardinal, Ditlecadet, Princeau, etc.

 

Christian Thimonnier, une vie liée au cyclo-cross...
Christian Thimonnier, une vie liée au cyclo-cross...Christian Thimonnier, une vie liée au cyclo-cross...
Christian Thimonnier, une vie liée au cyclo-cross...Christian Thimonnier, une vie liée au cyclo-cross...

Et sur route ? Avec l’équipe de France au Tour d’Algérie !

Christian Thimonnier était un routier plutôt doué : après avoir disputé sa première course en juillet 1966, il accéda à la première catégorie un an et un mois plus tard avec près d’une dizaine de succès à son actif dont le Prix Roger-Auclair (contre-la-montre au Maupuy). Auteur de jolis numéros - « je gagnais souvent en solitaire » –, son meilleur souvenir demeure sa participation au Tour d’Algérie avec l’équipe de France amateurs en 1971 où il se retrouva échappé en compagnie notamment de Freddy Maertens, futur vainqueur du Tour d’Espagne et double champion du monde, et Ryszard Szurkowski, futur champion du monde amateurs.

Sa plus grande déception ? « Le Prix de Sardent en Creuse, répond-il. Je pensais qu’il était qualificatif pour le Tour de l’Avenir. Les meilleurs Français étaient là. Je fais 120 bornes devant, je finis deuxième et à l’arrivée Claude Louis, le CTR, me dit : “Ne rêve pas, ils ont déjà fait la sélection avant la course”. J’étais terriblement déçu, j’avais tout misé là-dessus ». Après douze ans en première catégorie – « la dernière année, en 1979, j’ai collectionné 22 places de deuxième » –, il totalise une quarantaine de bouquets sur route.

Kevin Cao

Publié dans Kevin Cao, Le Populaire, Rétro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article